Les formes d’encolures et de cols

Par Publié sur 0 Commentaire3min. de lecture424 vues

Un vêtement se définit par de multiples détails : sa matière, sa coupe, mais aussi la forme de son encolure. Lorsque l’on achète sur internet, connaître les noms des formes de cols vous permettra de trouver plus facilement l’article que vous avez en tête. Voici un aperçu des formes les plus courantes et leurs spécificités.

Le ras du cou


Une encolure ronde et proche du cou, grand classique des tee-shirts et des sweats. Si la matière n’est pas assez stretch pour permettre à la tête de passer, on peut y trouver une goutte au dos permettant de l’ouvrir.

Le col danseuse


Il s’agit d’une version du col rond plus dégagée que ce soit en profondeur comme sur les épaules. Cette encolure s’inspire de celles des justaucorps de danse, d’où son nom.

Le col V


Comme son nom l’indique, l’encolure forme un V, et est plus profonde que large. Le V peut se décliner en différentes profondeurs, et est présent dans les vestiaires des hommes comme des femmes.

Le col asymétrique


Il désigne tout simplement un col dont les deux côtés ont une ligne différente. Cette encolure peut se décliner dans de multiples versions, jouant avec les contrastes et créant des lignes graphiques entre le tissu et la peau.

Le col carré


Une encolure descendant sur le décolleté en formant un carré. Il est souvent associé avec des matières présentant une bonne tenue pour garder l’aspect graphique.

Le col bateau


Incontournable des marinières, cette encolure près du cou est largement dégagée sur les côtés. L’origine de son nom proviendrait de sa forme proche de la coque d’un bateau.

Le col Bardot


Inspiré par le look de l’actrice dans les années 50, l’encolure Bardot dévoile les deux épaules. On la retrouve souvent sur des matières fluides et stretch, permettant de suivre les mouvements sans gêner .

Le col cœur


Cette encolure tient son nom de la forme de cœur qu’elle semble dessiner sur la poitrine. On la retrouve notamment sur les robes vintage des années 50.

Le bustier


Emprunté à la lingerie, il est près du corps afin de soutenir et maintenir la poitrine. On y retrouve souvent un système intérieur de bande adhérente ou une armature pour l’empêcher de glisser.

Le col châle


Ici, un véritable col arrondi se croise au niveau du cou ou plus bas sur la poitrine. On le retrouve par exemple sur les peignoirs, mais aussi sur des pulls, des smockings, et des robes blazers.

Le col bénitier


Cette encolure présente un excès de tissu, ce qui permet de former un pan souple drapé autour du décolleté. On l’appelle aussi col drapé.

Le col tunisien


Il se reconnait à sa patte de boutonnage sur la poitrine. Il s’inspire du maryoul Fadhila, une pièce emblématique de la mode traditionnelle tunisienne.

Le col roulé


Ce type de col est proche du cou et le recouvre, souvent avec un rabat. A ses débuts, il était utilisé pour les sports de plein air pour ses qualités de conservation de la chaleur. L’apparition de matières stretch a permis de le rendre plus ajusté et léger. Il est aujourd’hui un classique des dressings homme et femme.

Le col camionneur


Autre variante de col montant, il se reconnait par la présence d’un zip. Celui-ci permet de porter le col fermé en col roulé, ou ouvert et rabattu.

Le col cheminée


Très proche du col roulé, il est néanmoins moins montant que ce dernier. Remontant légèrement sur le cou, il doit être stretch pour faciliter l’enfilage. On l’appelle aussi parfois col tortue.

Vous voilà maintenant incollable sur les différentes formes de cols et d’encolures! Comme vous pouvez le voir je n’ai pas parlé des cols de chemise qui feront l’objet d’un article séparé! Pour aller plus loin dans vos connaissances de la mode, consultez les autres articles de notre catégorie Culture Mode.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Toute l’actualité de la mode éco-responsable directement dans votre boite mail !