L’Italie annonce la fermeture de ses fermes d’élevage d’animaux à fourrure

Par Publié sur 1min. de lecture37 vues

La fourrure semble bel et bien vivre ses derniers instants dans l’industrie de la mode. Les marques de luxe y renoncent les unes après les autres, et le magazine Elle l’a même bannie de toutes ses publications. L’Italie vient d’annoncer la fermeture de ses fermes d’élevage d’animaux sauvages pour leur fourrure.

Validé par les sénateurs, le texte stipule que la fermeture devra être effective d’ici 6 mois, soit avant juin 2022. Compte tenu du délai court, le ministre de l’agriculture allouera un dédommagement à ces structures. Ainsi, plus aucun animal sauvage (tel que renard, chinchilla, vison…) ne pourra dorénavant être élevé pour sa fourrure. L’Italie deviendra ainsi le 16ème pays à bannir la fourrure. En France, un texte similaire a été déposé par les parlementaires en octobre. Il prévoit la fermeture des fermes d’élevage d’ici quatre ans. Une décision attaquée par les sociétés concernées qui souhaitent porter l’affaire devant le conseil constitutionnel.

Toute l’actualité de la mode éco-responsable directement dans votre boite mail !