Ecopel et Peta UK mettent au point la première fausse fourrure d’ours

Par Publié sur 0 Commentaire2min. de lecture409 vues

La fourrure semble définitivement perdre de son attrait, et les marques annoncent les unes après les autres renoncer à son utilisation. Il reste cependant certaines utilisations qui font encore partie d’une « tradition », comme en Angleterre. Là bas, les soldats de la garde portent une toque en fourrure d’ours. Afin de tenter de mettre un terme à cela, Peta Uk et Ecopel ont mis au point la toute première fourrure synthétique imitant à la perfection le poil d’ours.

Entreprise française, Ecopel s’est spécialisée dans la fabrication de fausse fourrure de luxe. Répondant à une demande de la Peta Du Royaume Uni, elle est parvenue à mettre au point une fausse fourrure d’ours. Pour cela, Ecopel a fait don de son expertise et a même construit des machines spécifiques pour cette mission. Le résultat parvient à reproduire exactement la même longueur et douceur de poil, avec un rendu 100% imperméable. La Peta, soutenue par de nombreuses personnalités, dont Pamela Anderson ou encore Stella McCartney, demande maintenant au gouvernement UK de renoncer aux toques en vraie fourrure.

Celles-ci ont coûté au contribuable anglais la modique somme d’un million de livres sterlings durant les sept dernières années. Elles demandent également un traitement chimique pour empêcher leur décomposition. Le passage à la solution proposée par Ecopel aurait donc de nombreux avantages. Le Premier ministre lui-même a soutenu l’initiative. La Peta attend maintenant que celui-ci s’exprime publiquement pour entériner l’adoption des toques en fausse fourrure.

Retrouvez toutes les informations sur le site de Peta.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Toute l’actualité de la mode éco-responsable directement dans votre boite mail !